LE STATUT DE VDI

Le contrat VDI s’adresse à tous, quel que soit l’âge du candidat, son niveau de diplôme, son expérience professionnelle ou encore, son lieu de résidence.

ECOLAVIE France propose le statut de VDI mandataire. Il vous permet de démarrer votre activité sans mise de fond initiale et sans stock. Il existe plusieurs statut de VDI à savoir l’Acheteur – Revendeur ou encore le Courtier .

Vous serez en charge de la présentation et de la distribution des produits Ecolavie au domicile des clients.

Le contrat Vendeur à Domicile Indépendant (VDI) s’adresse à tous, quel que soit l’âge du candidat, son niveau de diplôme, son expérience professionnelle ou encore, son lieu de résidence.

Pour plus d’informations, consulter le Guide du VDI

  • Statut social

Pour la protection sociale, vous est rattaché au régime général de la Sécurité sociale. Indépendant, il développe son activité à temps partiel ou à temps plein.

Le VDI n’a pas d’horaires ou d’objectifs imposés, une autonomie dans la recherche de sa clientèle et une rémunération directement liée à son implication personnelle.

Les nombreux atouts de ce statut expliquent qu’aujourd’hui le nombre de bénéficiaires s’élève à plus de 400 000.

Votre rémunération prend la forme d’une commission correspondant à un pourcentage du chiffre d’affaires que vous réalisez. Vous ne prenez pas de risque d’impayé de vos clients.

Autre avantage, si vous êtes demandeur d’emploi et que vous souhaitez vous lancer en Vente Directe sous contrat VDI  il est possible de continuer à percevoir vos allocations d’aide au retour à l’emploi sous certaines conditions. 

Pas de formalités administratives complexes  —> Démarrer facilement en tant que VDI chez ECOLAVIE France. Vous travaillez à temps choisi et gérez vos évolutions de carrière.

  • Statut juridique 

D’un point de vue juridique, le VDI n’a pas de lien de subordination avec l’entreprise et ni le Code du travail ni les Conventions Collectives ne lui sont applicables.

Son champ d’activité est défini par les articles L.135-1 à L.135-3 du Code de commerce .

Le champ d’activité du VDI correspond au champ d’application des articles L.121-21 et L.121-22 du Code de la consommation relatifs à la vente à domicile.

  • Statut fiscal

Au niveau fiscal, le VDI relève du régime propre aux indépendants : régime des bénéfices non commerciaux (BNC) si vous êtes VDI mandataire ou des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) si vous êtes VDI acheteur-revendeur.

  • VDI Mandataire

Une entreprise (le mandant) donne au vendeur (le mandataire) le pouvoir de prendre des commandes au nom et pour le compte de l’entreprise.

Pour le VDI, ce type de contrat est sans risque puisque l’entreprise reste propriétaire de ses stocks.

La rémunération du mandataire est sous forme de commission sur le chiffre d’affaire réalisé. Les cotisations sociales dues sont calculées sur la base des montants des commissions.

  • Les conditions 

—> Vous êtes demandeur d’emploi

Les rémunérations tirées de l’activité VDI sont cumulables avec les sommes versées au titre de l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE ou allocations chômage), à condition que :

  • le VDI ait maintenu son inscription sur la liste des demandeurs d’emploi et accomplisse des actes positifs et répétés de recherche d’emploi,
  • les revenus du VDI déclarés au titre des assurances sociales (soit les commissions brutes et/ou marges brutes sur lesquels est basé le calcul de cotisations sociales par l’entreprise) n’excèdent pas 70% des revenus antérieurs à la fin du contrat de travail ayant permis l’ouverture du droit à l’aide au retour à l’emploi.

Vous devez obligatoirement déclarer votre activité de VDI à Pôle Emploi qui vous détaillera le dispositif de cumul.

—> Vous êtes retraité 

Il est possible de cumuler votre pension de retraite avec des revenus de VDI. Il vous faudra interroger au préalable votre caisse de retraite et l’informer de votre projet d’activité de VDI.